Immo suisse

LMNP 2016 - Statut LMNP

Nous avons toujours entendu parler de statut lmnp. Mais connaissons-nous vraiment ce que c’est réellement le statut lmnp ? Zoom sur le statut LMNP 2016

Le statut LMNP 2016 : les conditions d’adhésion

Pour bénéficier du statut lmnp, la première chose à faire est d’investir dans un logement meublé. En tant que non professionnel, une autre condition est le fait de ne pas être inscrit au registre des commerces en tant que loueur professionnel. Et enfin, le revenu ne doit pas dépasser les 23 000 euros.

L’imposition en LMNP

On a le choix entre deux types d’imposition. Le premier est ce qu’on appelle régime Micro-BIC. Il est imposable pour des revenus inférieurs à 32 000euros. Dans ce cas, le mode de calcul est simple. On prend tout en compte puis on procède à un abattement de 50%.

Le second régime est ce qu’on appelle régime BIC réel. Il est applicable pour tout revenu supérieur à 32 000euros. Dans le calcul de l’impôt, les charges suivantes sont déductibles : l’amortissement des travaux ainsi que du bien proprement dit, les frais de réparation et les assurances, les taxes d’habitation et les taxes foncières ainsi que les frais de notaire et des intérêts d’emprunts. Si après déduction de ces charges, le résultat est positif alors on l’incorpore au revenu global. Dans le cas contraire, le déficit est reportable sur 9 ans.

Les avantages du LMNP

5 avantages considérables poussent les investisseurs à investir dans le LMNP. Le premier est le recours à un investissement à moindre prix : on peut investir à 60 000euros ou même encore moins. Le second est la facilité de gestion : tâche confiée en totalité au gestionnaire. Le troisième c’est l’assurance de recevoir toujours un loyer que le bien soit loué ou non. Une récupération de TVA est envisageable selon le cas. Enfin, le type d’imposition apporte plus de profit surtout sur les revenus locatifs.

Les inconvénients du LMNP

Le premier inconvénient est l’impossibilité de faire de votre bien votre résidence d’habitation. Un contrat de bail commercial vous relie pour une période déterminée avec votre gestionnaire. Et l’inconvénient se fera plus remarqué si le gestionnaire n’est pas un bon professionnel. La dernière vigilance à tenir compte est sa dépréciation dans le temps et sa revente devient difficile voire même déficitaire.

Les publications similaires de "Investir"

  1. 25 Août 2016La Suisse, un paradis pour les investisseurs en immobilier2049 v.
  2. 21 Août 2016Investir dans une résidence étudiante pour profiter d'une réduction fiscale1227 v.
  3. 31 Janv. 2016Location ou achat d'une maison : Quelques paramètres à prendre en compte984 v.
  4. 20 Janv. 2016Les règles de la location à l’heure de la loi Pinel925 v.